Notre programme de navigation

/photos Fabienne impossible

Un mot d’explication sur la photo d’abord. Il s’agit d’une photo-montage effectuée par notre fille Ambre, lorsqu’elle a appris que Fabienne partirait avec moi sur les océans direction Ouest. Était-ce pour tenter de dissuader sa mère ? Était-ce au contraire pour la conforter dans ce choix en lui révélant ses qualités de superwoman ? Ambre seule connait la réponse…

En définitive, Fabienne l’a pris avec beaucoup d’humour et passablement de décontraction.

Notre programme pour la facade atlantique est le suivant :

Nous partirons de Port Camargue le 27 septembre à 11.00. De là, nous rejoindrons Barcelone, puis probablement Ibiza. Ensuite nous longerons la côte espagnole avec un arrêt probable à Carthagène. Nous devrions passer le rocher de Gibraltar autour de mi-octobre, pour rejoindre Cadiz le 16 octobre.

Du 18 au 23 octobre,nous serons au centre de Séville.

Départ le 24 octobre, date à laquelle nous quittons Séville pour les Canaries, île de Ténériffe.

Nous prévoyons une brève semaine de retour en Suisse du 6 au 13 novembre. Du 13 au 21 novembre, nous finirons de préparer notre bateau pour la traversée de l’Atlantique.

Celle-ci devrait nous permettre d’arriver autour du 5/7 décembre à la Barbade.

De là, nous prévoyons de descendre vers Grenade, puis de remonter l’arc antillais pour rejoindre la Martinique, en cabotant d’une île à l’autre.

Nous quitterons ensuite la Martinique le 21 janvier pour rejoindre les îles San Blas (au large de Panama) en passant par une ou plusieurs des îles hollandaises ABC (Aruba, Bonaire et/ou Curaçao).

A fin février début mars, nous passerons ensuite le canal de Panama.

Le tout, sous la condition que notre programme ne soit pas modifié en fonction de la Covid-19 et des aléas sanitaires.

Le programme Pacifique qui commencera autour du 3/4 mars vous sera détaillé ultérieurement. Il prévoit de rejoindre les Galapagos, puis les Marquises, pour rallier Tahiti en passant par les Tuamotu. Ensuite, Il est prévu de passer par les îles Cook, Tonga et Fidji, puis de rejoindre la Nouvelle Zélande, et enfin l’Australie.

Mais nous n’en sommes vraiment pas encore là. Comme le détaille Fabienne dans un prochain article, il nous reste encore sept petits jours pour boucler notre programme intense de préparation. Et comme l’explique le physicien quantique, plus on se rapproche de l’infiniment petit, après plusieurs années d’attente, plus l’incertitude augmente, à tout niveau.